Perpignan : Les Jardins de la Basse

Projet de création d’un « Eco-quartier » à Perpignan (66)

Maitrise d’Ouvrage : Groupe STEF-TFE
programme : Projet d’aménagement urbain : création d’un nouveau quartier
calendrier : 2008 / 2009
surfaces : 53 000m2 SHON de logements (environ 630 logements)
JNC Sud : paysagistes
GIRUS : BET

Le projet porte sur la création d’un nouveau quartier sur une ancienne friche industrielle, à proximité de la gare de Perpignan et de ses nouveaux aménagements.
Sa conception a été menée selon les principes d’un développement durable pour aboutir à la création d’un « éco quartier ».

 Ce projet s’appuie sur trois points essentiels :

  • Un axe majeur de desserte de la gare, l’avenue Abbe Pierre, qui a permis de modifier les accès automobiles et transports en communs afin de faciliter la circulation vers le quartier de la nouvelle gare TGV et des aménagements récemment achevés.
  • La création d’un parc urbain public le long de la Basse, avec la possibilité de relier le projet à tout l’Ouest de l’agglomération au centre ville par des modes de transports « doux ». Cet écrin naturel imprégné de fait le projet qui se veut perméable à la trame végétale et aux liaisons douces.
  • Les pratiques de développement durable qui engagent l’urbanisation du site dans ce sens avec la création d’un « éco-quartier » intégrant notamment les préoccupations de mixité urbaine et sociale, d’environnement et d’économie d’énergie.

Les futurs lots auront principalement pour vocation de recevoir des opérations d’habitat collectif.

Ce projet urbain va s’appuyer sur les qualités naturelles de l’environnement du site pour composer les implantations des futures constructions :

  • Conserver et valoriser l’aspect « sauvage » de la Basse, rendre son lit accessible, et irriguer le quartier vers elle.
  • Des ilots les plus ouverts possibles pour éviter de « piéger » le vent et créer des turbulences inconfortables.
  • Donner la possibilité aux futurs immeubles de trouver leurs meilleures orientations vers les vues possibles sur des paysages variés.
  • Bénéficier des transports en commun et des modes de déplacement doux vers le centre ville, vers le Nord via une passerelle à construire.
  • Créer de la mixité urbaine, dans les modes de déplacement, dans les échelles du bâti (du R+2 au R+6), mais aussi mixité sociale (20% des logements seront sociaux, au minimum).
  • Apporter une perméabilité à travers le quartier entre le bâti, les voies de circulations douces et le parc le long de la Basse, véritable « poumon » vert ainsi raccordé au tissu urbain.

Axonométries lot par lot

AUBEY ARCHI – AMENAGEMENTS URBAINS – PERPIGNANAUBEY ARCHI – AMENAGEMENTS URBAINS – PERPIGNAN  AUBEY ARCHI – AMENAGEMENTS URBAINS – PERPIGNAN AUBEY ARCHI – AMENAGEMENTS URBAINS – PERPIGNANAUBEY ARCHI – AMENAGEMENTS URBAINS – PERPIGNAN AUBEY ARCHI – AMENAGEMENTS URBAINS – PERPIGNAN

AUBEY ARCHI – AMENAGEMENTS URBAINS – PERPIGNAN